Atelier Screening

Automatisation des méthodes d’étude des transporteurs membranaires : apport dans le criblage de molécules pharmacologiques

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Caroline Norez

Les canaux ioniques sont des protéines transmembranaires qui jouent un rôle dans le maintien des grandes fonctions physiologiques. Contrôlant l’activité électrique cellulaire, ils sont donc impliqués dans chaque battement du cœur, dans chaque contraction musculaire et même dans chaque pensée et perception. Bien qu’ils ne représentent pas plus de 7% de la totalité des protéines produites par l’organisme, leur dysfonctionnement est à l’origine de pathologies sévères, connues sous le nom de canalopathies, telles que des cardiopathies, des myotonies ou encore des épilepsies. Ils font ainsi l’objet d’une étude systématique par de nombreux laboratoires de Recherche ou pharmaceutiques. Actuellement, l’automatisation des techniques d’études de ces transports membranaires représente une stratégie pharmacologique importante et en plein essor. Différentes approches permettant d’enregistrer le flux ionique et/ou la variation du potentiel membranaire entrainés par l’activation de ces canaux sont aujourd’hui disponibles et nécessitent l’utilisation de sondes fluorescentes ou radioactives.

Cet atelier a pour but de faire une overview de ces techniques puis de proposer une mise en pratique autour de 2 d’entre elles,  l’une mesurant le flux d’un radiotraceur et la seconde mesurant les variations de potentiel membranaire par sonde fluorescente. Enfin, il sera visité la plateforme de criblage pharmacologique basée sur l’automatisation de la technique du radiotraceur utilisée dans le cadre de recherches sur les canaux chlorure et la Mucoviscidose.

Recherche

Menu principal

Haut de page