Atelier Communication intercellulaire

Analyse de la communication intercellulaire directe par les techniques de gap-FRAP et de précharge cx

Laurent Cronier

Etant donnée l’importance physiologique de la communication intercellulaire directe par jonctions gap (CIJG) dans les processus de coordination d’activités cellulaires et d’homéostasie tissulaire, l’hypothèse de Loewenstein (1966) de l’existence de canaux jonctionnels entre les cytoplasmes de cellules adjacentes a été largement testée et vérifiée par des techniques ultrastructurales, biochimiques, moléculaires et  bien-sûr fonctionnelles. L’atelier se propose d’illustrer et de révéler les avantages et les limites de 2 des techniques de mesure du couplage intercellulaire les plus employées dans le domaine: le gap-FRAP (Analyse du retour de fluorescence après photoblanchiment) et la précharge (ou parachutage cellulaire). Dans le contexte technique poitevin, la dynamique des sondes fluorescentes diffusibles est mesurée à l’aide d’un microscope confocal à disque rotatif (revolution – Andor).

Recherche

Menu principal

Haut de page